lundi 23 novembre 2015

결혼 / Mariage

     Autrefois, les mariages étaient arrangés par les familles. De nos jours, les femmes sont souvent complices pour faire se rencontrer les jeunes gens. Leur compatibilité est vérifiée selon leur signe du zodiaque chinois respectif.

     Jour 1: La veille du mariage, les amis du mariés apportent à la belle-famille un coffre traditionnel en tournant autour de la maison, en criant, en chantant et en plaisantant. Il y a un meneur qui porte un masque d'une seiche fumée pour amuser la galerie. Les amis remettent le coffre et se font servir à boire et reçoivent quelques pièces pour le transport. Le père du mari dépose dans le coffre une lettre présentant son clan et quelques cadeaux (tissus, pierres, etc. ).


      Jour 2: Le lendemain, les parents prennent place de chaque côté de l'autel où se dresse une table couverte de fruits.
Sur la table se trouvent un cierge bleu et un cierge rouge de chaque côté, ainsi qu'une poule et un coq emmaillotés. Il y a un maître de cérémonie vêtu de blanc qui porte un chapeau de crin noir. Il entame un rituel où il égrènera les préceptes confucéens (loyauté, obéissance, fidélité, respect des ancêtres).
Deux jeunes enfants précèdent le marié. Ils portent des lanternes en papier bleu et rouge. Avant d'entrer, il dépose un canard de bois devant un bol de pâte de riz sur une table basse symbolisant la maison de la femme.
Le marié porte une tunique bleu roi, de gros souliers et un haut chapeau noir. Il doit saluer l'autel, se place à droite en attendant sa femme.
L'épouse est vêtue de rouge. Elle est maquillée de deux ronds rouges tracés sur les joues pour lui donner l'expression d'une femme timide et modeste. C’est aussi un symbole de douceur et un critère de beauté. Elle se place à gauche de l'autel et doit tenir son regard baissé derrière une longue étoffe qu'elle tient sur ses bras. Les futurs époux se lavent les mains dans une bassine placée au nord de la femme et au sud de l'homme. Ils se saluent et s'échangent un jujube.
L'homme verse de l'alcool de riz à moitié dans une calebasse : c'est l'union. La mariée dévoile son visage et rejoint son mari. Des coqs sont lâchés en signe de bonheur et de prospérité. Ensuite, ont lieu les séances de photographies dans les jardins aux alentours. Puis, la famille de la jeune fille salue la famille du garçon. Le rituel se passe autour d'une table basse à l'intérieur où sont disposés une bouteille d'alcool et quelques verres. Les familles mangent des fruits et des gâteaux.
Une fois salués, les parents offrent une enveloppe aux époux pour leur voyage de noces. Les mariés échangent encore un verre d'alcool, puis tendent une toile blanche dans laquelle les parents lancent des châtaignes (plus ils en recueillent, plus leur descendance sera prospère). Ensuite, ils croquent un jujube et la femme monte sur le dos de son mari qui fait le tour de la table en courant. En récompense, elle le marque du rouge de ses lèvres. Les proches remettent aux époux deux canards en bois (symbole de confiance mutuelle) qu'ils gardent en signe de fidélité.
S’ils se fâchent, ils tournent la tête du canard pour signifier leur mécontentement et solliciter une explication.








Le mariage d’aujourd’hui se fait après environ deux ans de vie de couple. Pour les frais du mariage, les familles décident de qui paiera quoi.
La plupart du temps, le marié a le droit à son enterrement de vie de garçon, qui est organisé par ses amis. Il en va de même pour la mariée. Une règle est actuellement très importante dans le mariage contemporain : les mariés ne doivent pas se voir dans leur tenue de mariage respective, car cela porterait malheur à leur union.
Le jour de la célébration, le mariage se déroule soit à l’église, soit à la mairie. Le marié doit se vêtir d’un costume, comportant le plus souvent un gilet et un haut de forme. Quant à la mariée, elle se vêt d’une robe blanche, munie d’un voile qui servira à légèrement cacher son visage.
Lors de la cérémonie, les mariés invitent leurs familles et leurs amis. Ils reçoivent les sacrements du prêtre ou les félicitations du maire. Le garçon d’honneur accompagne et remet l’anneau au marié. Quant à la demoiselle d’honneur, elle attend à côté de l’autel, portant l’alliance, tandis que le père de la mariée accompagne sa fille jusqu’à l’autel auprès du marié.
Une fois les sacrements terminés, les mariés peuvent s’embrasser et partir pour le lieu où se déroulera la fête. Puis, les mariés peuvent partir en lune de miel pour profiter à fond d’une nouvelle étape majeure dans leur vie de couple.


GUILLON Cassandre
PARIS Simon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire