lundi 4 janvier 2016

La cuisine coréenne / 한식

En Corée, manger est une chose très importante, notamment en raison des difficultés économiques de la Corée dans le passé. De plus, autrefois on ne parlait pas à table, en raison de l'éducation confucéenne, même si de nos jours, la conversation à table entre les convives est chose courante.
La cuisine coréenne est basée sur le mélange de saveurs opposées, comme le sucré-pimenté, sucré-salé, etc.
Traditionnellement, les 3 repas de la journée ne diffèrent pas les uns des autres. En Corée, on peut également se faire livrer à toute heure du jour ou de la nuit des nouilles, des pizzas ou bien du poulet frit.
Tout repas coréen se compose normalement d'un bol de riz (밥), du plat principal et de petits plats d'accompagnement (반찬). En tout, le nombre de plats présents sur la table varient entre 5 et 10.
La cuisine coréenne possède de nombreux bienfaits diététiques reconnus médicalement. Ceci est dû à l'utilisation de nombreux légumes et plantes crus, d'ail, de soja, de légumes et poissons saumurés, et une harmonie de 5 couleurs entre les ingrédients utilisés : le vert, le rouge, le noir, le blanc et le jaune.


11.    Plat principal :
Bulgogi (불고기)

Littéralement « viande au feu » également connu sous le nom de « barbecue coréen » : viande marinée puis grillée, généralement du bœuf.
Le mode de cuisson est généralement en grillade sur des braises. Le bœuf se prépare avec une marinade composée de sauce de soja coréenne (간장), de sucre, d'huile de sésame, de saké.
Un des façons de consommer le bulgogi, c’est enveloppé avec du riz et autre accompagnement (ex :kimchi) dans une feuille de salade (상추) ou de sésame (깻싶).
On peut ajouter dans cette enveloppe de salade de la pâte de soja, de piment, de l'ail cru ou d'autres ingrédients.



Bibimbap (비빔밥)
C’est un autre plat principal très populaire en Corée.
La plupart du temps, il s'agit d'un mélange de riz, de viande de bœuf, de légumes sautés, ensuite assaisonnés et d'un œuf sur le plat, le tout relevé par de la pâte de piment coréenne fermentée (고추장).
Le nom « bibimbap » signifie « riz mélangé ». Il est souvent servi dans un bol en pierre chaud (돌솥). Comme généralement tous les plats de riz en cuisine coréenne, il est accompagné des traditionnels plats d'accompagnement.




22.    Plat d’accompagnement :

Kimchi (김치)
Le Kimchi  est le plat d'accompagnement traditionnel le plus populaire en Corée.
Il est composé de piments et de légumes lacto-fermentés, c'est-à-dire trempés dans de la saumure jusqu'au développement d'une acidité. La fermentation se fait dans des jarres de terre et dure en général plusieurs semaines.
À l'origine, le mot kimchi signifiait légume submergé.
Il existe des dizaines de déclinaisons du kimchi, mais les principaux ingrédients sont : du chou chinois, des carottes, des radis, de l'ail, du piment rouge (qui lui donne sa couleur), de l'oignon, du gingembre, du sel et du sucre.
Il s'agit d'un des aliments de base en Corée, en effet, il est réputé comme étant bénéfique pour la santé, comportant une concentration en acide lactique supérieure à celle du yaourt.
De plus, certaines études ont montré que le kimchi réduirait le risque de cancer du côlon.

Le repas, assez consistant, se termine généralement sans dessert, cependant, il existe quelques pâtisseries coréennes, telles que le hoddeok.
Hoddeok (호떡)
Cette pâtisserie sucrée est une variété de pancake coréen sucré. On en trouve énormément en vente dans la rue.
La pâte est préparée avec de la farine de blé, de l’eau, du lait, du sucre et de la levure, puis elle repose pendant plusieurs heures. On fabrique ensuite avec la main des boules que l’on aplatit et que l’on fourre avec un mélange de sucre brun, de cannelle, de miel et de noix écrasées. La pâte est ensuite frite dans une poêle.



3.   Boisson :
La cuisine coréenne s’accompagne pendant le repas de boissons :
Shikhye (식혜)

Cette boisson non alcoolisée est sucrée et conçue à partir de riz. Elle contient aussi des grains de riz cuits et parfois des pignons de pin.
Elle se prépare en versant de l’eau de malt sur du riz cuit. Cette eau macère dans le riz à 65 degrés Celsius jusqu’à ce que des grains de riz apparaissent à la surface. Le liquide est ensuite enlevé avec soin, en laissant les parties dures, et bouilli jusqu’à ce qu’il soit assez sucré.





4.   Les coutumes à table:
Les manières coréennes de table sont basées sur les principes suivants:
a.    En cas de repas avec des personnes plus âgées, il faut choisir sa place suivant son rang social. Le repas ne peut commencer que si les personnes plus âgées prennent leurs cuillères. Il faut manger au même rythme que les personnes plus âgées. Il ne faut pas déposer sa cuillère et ses baguettes sur la table avant les personnes plus âgées à la fin du repas.

b.    Ne pas tenir pas sa cuillère et ses baguettes dans la même main. Il faut utiliser la cuillère pour le riz et la soupe.


c.    Il ne faut pas fouiller dans le riz ou les plats d’accompagnement avec une cuillère déjà utilisée. Il est très important de respecter les règles d’hygiène.

d.    Pendant le repas, il ne faut pas jeter d’os ou de déchets de nourriture sur la table. Il faut les envelopper dans une serviette en papier et les jeter discrètement.


e.    Il faut utiliser une assiette individuelle pour sa propre nourriture si on doit partager son repas à la même table avec d’autres convives. Il faut prendre garde à ne pas émettre de bruits incongrus en mangeant ou en buvant. Éviter également les bruits qui pourraient survenir en heurtant sa cuillère, ses baguettes ou les assiettes.

f.     Il faut demander à son voisin de passer un plat éloigné et éviter de tendre son bras trop loin.


g.    Après le repas, il faut replacer sa cuillère et ses baguettes à la place où elles étaient au départ. Plier sa serviette et la déposer sur la table.



h.    En cas de toux ou d’éternuement pendant le repas, on doit détourner la tête  et mettre la main ou un mouchoir devant sa bouche pour ne pas déranger ses voisins de table.


HUMEAU Mathilda - 702

Aucun commentaire:

Publier un commentaire